Baume du tigre et ses bienfaits thérapeutiques

Baume du tigre, les variantesSelon l’histoire, le baume du tigre a été développé pour la première fois en Birmanie dans les années 1870 par un herboriste dénommé Aw Chu Kin. Cet onguent a été utilisé pour soulager les douleurs qui affectent la musculation et l’articulation. Au fil des années, la conception de ce baume a connu de nombreuses améliorations. Ce produit de la pharmacopée chinoise se décline, aujourd’hui, en différentes variétés, pour ne citer que le baume du tigre blanc, le baume du tigre rouge, les patchs ou encore le neck and shoulder. Ce sont notamment leurs composants et leurs vertus thérapeutiques pour le corps qui diffèrent ces nombreux dérivés du baume du tigre. A titre illustratif, le pourcentage d’huile de clou de girofle s’élève à plus de 5% dans le baume du tigre rouge alors qu’il n’est que de l’ordre de 1.5% dans le baume du tigre blanc. Dans tous les cas, ces produits permettent de traiter les contractures et les douleurs musculaires, les maux de tête, les piqûres d’insecte, la congestion nasale, la toux, le torticolis et bien d’autres maux d’origine musculo-squelettique. Pour profiter des bienfaits du baume du tigre, il est important de respecter les doses prescrites et les contre-indications.

Baume du tigre et ses variantes

Baume du tigre en huileLe baume du tigre est également disponible sous forme d’huile de massage de différentes quantités, variables en fonction de chaque fabricant. Cette solution, généralement non grasse, est utilisée pour détendre les tendons et les muscles suite à des efforts physiques importants. L’huile de massage du tigre est aussi indiquée pour améliorer le confort des articulations, favoriser la circulation sanguine, soulager les douleurs musculaires et le mal de dos, traiter l’inflammation des tendons ou encore pour préparer les muscles avant les entrainements sportifs. Tout comme les baumes du tigre en pommade, cette huile de massage doit être utilisée avec parcimonie pour éviter les éventuelles complications. Les brûlures, l’inflammation, les démangeaisons et l’irritation cutanée sont les problèmes les plus souvent rencontrés, mais très rare. Le respect des doses inscrites sur l’emballage constitue la seule manière de prévenir ces dangers. Le baume est contre-indiqué pour les enfants de bas âges ainsi que pour les sujets épileptiques et ceux qui présentent des réactions allergiques à l’un de ses principes actifs. Bien que l’huile de massage et le baume en pommade puissent être utilisés sans prescription médicale, il est important de toujours demander l’avis d’un spécialiste avant d’entamer un quelconque traitement. Comment choisir le baume qui convient à vos besoins => Baume du tigre : comment choisir ?

Les commentaires sont fermés